Il y a deux jours, le jeudi saint, les prêtres de notre paroisse de Beaune, nous avons échangé sue le fait que cette année nous avons eu plus de messages et de mails que les autres années pour nous souhaiter une bonne fête du sacerdoce. Au milieu du confinement, même si nous ne sommes pas rassemblées pour avoir la célébration du jeudi saint dans nos églises, vos messages nous ont rappelés encore une fois que nous sommes tous unis par la prière malgré la distance. Cette communion est sentie et vécue par chacun de nous surtout en cette période de confinement et nous comprenons mieux ce que l’Eglise appelle la communion des saints. 

En attentant la fête de la résurrection du Seigneur, l’Eglise nous offre un jour spécial, l’un des rares jours de l’année liturgique de l’Eglise où il n’y a pas de célébration eucharistique. En ce jour du samedi saint, nous n’avons pas de messe ; nous n’avons pas de lecture de messe ; nous n’avons pas non plus la communion au Corps et au Sang du Christ mais l’Eglise propose à ses membres d’être uni par d’autres moyens de prière individuelle et communautaire pour méditer particulièrement sur la mort de Jésus. La journée d’aujourd’hui nous rappelle particulièrement la quatorzième station du chemin de la Croix, Jésus est mis au tombeau. 

Le crédo que nous récitions tous les dimanches, le symbole des apôtres, nous rappelle que « Jésus est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ». Cela nous fait prendre conscience encore une fois que la mort de Jésus est pour les vivants et pour les morts. C’est-à-dire pour tous les hommes nés à partir de la création du monde. Le salut que Jésus apporte par sa mort sur la Croix et sa descente au séjour des morts, nous rappelle également nos proches qui nous ont précédés et tous ceux qui attendent la miséricorde du Seigneur. 

Cette période du confinement, nous aide à mieux comprendre ce qu’est la communion des saints. Que ce samedi saint, nous aide aussi à être uni par la prière pour les âmes qui attendent la miséricorde du Seigneur et que la fête de la résurrection apporte la joie et la consolation aux vivants et aux morts. 

Père Déo THOMAS

X