Aujourd’hui, nous célébrons la fête du « Sacré-Cœur » de Jésus. « Sacré » signifie être mis à côté pour un objectif particulier. Quel est donc l’objectif du cœur de Jésus? 

Le cœur de Jésus révèle son aspect humain. Il exprime certainement l’amour de Dieu le Fils, car comme nous le dit le disciple bien-aimé, Saint Jean, « Dieu est amour ». En tant que Dieu, dans sa divinité, le Fils n’a bien sûr pas de cœur physique – nous pouvons seulement dire que la Divinité possède un cœur dans un sens métaphorique – mais dans son humanité, Jésus possède un cœur physique. 

Que signifie que Jésus, en tant qu’humain, a un cœur? Cela signifie qu’Il est capable de souffrir. Avoir du cœur, c’est pouvoir se briser, être faible, être vulnérable. C’est « la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de l’amour du Christ » : qu’il porterait une croix et y donnerait sa vie pour nous, afin d’ouvrir les portes du ciel pour la rédemption de nos cœurs pécheurs.

C’est l’objectif spécial du Sacré-Cœur de Jésus, la raison de l’Incarnation. C’est pour cela que le cœur de Jésus est mis à part : parce qu’il sera brisé, transpercé. Ce n’est pas suffisant de rendre une vénération devant l’image du Sacré-Cœur mais le Sacré-Cœur est une personne à imiter.

Nous ne célébrons pas la fête de la « sacré intelligence de Jésus ». Nous ne célébrons pas non plus la fête de « la mémoire sacrée de Jésus ». Nous célébrons le « Sacré-Cœur » en raison de la capacité de Dieu et de l’homme à vouloir : c’est-à-dire à choisir. La volonté de Dieu choisit toujours l’amour, parce que « Dieu est amour » et parce que « …. ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés ». 

Père Déo Thomas

X