« Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux ». (Mt 10, 32). 

Quelle merveilleuse promesse ! Jésus donne ses instructions aux Douze et nous donne à travers eux cette merveilleuse promesse. C’est vraiment tout ce que nous avons à faire, il suffit de nous déclarer ouvertement en faveur du Christ et de son Évangile d’amour.

Cela ne semble pas grande-chose, n’est-ce pas ? Dire ouvertement que je suis chrétien / chrétienne est facile le jour de notre profession de foi. Si nous nous déclarons ouvertement pour le Christ et bien sûr nous devrons alors commencer à vivre en conséquence. Si nous ne le faisons pas, mais revenons à nos anciennes manières, nous donnons un contre-témoignage et nous l’aurons renié ; cela signifie qu’il nous reniera, comme il le dit dans la deuxième partie de son discours.

La vérité est que si de nombreuses personnes de génération en génération ne s’étaient pas ouvertement déclarées pour le Christ (même si très souvent cela a coûté la torture et la mort), nous ne serions pas ici aujourd’hui. Il n’y aurait pas d’église, il n’y aurait pas de communauté chrétienne. L’Église d’aujourd’hui est bâtie sur les fondations de ceux qui ont ouvertement témoignés pour le Christ dans le passé. Mais aujourd’hui, si nous interrogions les gens, la majorité d’entre eux déclarerait qu’ils sont chrétiens mais ajouterait qu’ils ne sont pas pratiquants. Cela pose des questions sur la vie pratique de la foi. 

Je crois qu’il y a trois façons principales de nier le Christ. Nous pouvons le nier par nos paroles, par notre indifférence et par nos actions. Chacun de nous a eu des moments comme Pierre avant que le coq ne chante. Moments où nous sommes profondément honteux de notre rejet ouvert du Christ.

Il y a d’autres moments où nous sommes indifférents; des moments où nous ne parlons pas. Nous sommes silencieux. Nous voyons que nous sommes minoritaires; nous sommes en sous-nombre et donc nous ne disons rien ; Cela pourrait être : une grave injustice commise, le nom du Christ moqué ou une occasion manquée de proclamer l’amour de Dieu. 

Nous renions aussi le Christ par nos actions – en vivant le genre de vie indigne d’un chrétien. Nous le faisons de plusieurs façons : en basant notre vie sur le mensonge ; en manipulant les autres ; par cruauté ; par une vie d’oppression en enfonçant davantage les pauvres.

Jésus nous dit qu’il se déclarera pour ceux qui se déclarent pour lui. L’une des raisons pour lesquelles Jésus a fait cette déclaration est que rendre lui témoignage ou ne pas lui rendre témoignage peut avoir un effet profond sur ceux qui nous entourent.

Le lieu le plus important dans lequel cet effet se produit est le domicile / la famille. Chaque chrétien aime bien parler; donner son avis; même voudrait donner une sorte de sermon chaque jour à une autre personne. Au moins, c’est vrai pour les parents à la maison. Continuons de le faire pour que l’évangile soit annoncé dans les familles chaque jour. 

Je voudrais finir cette homélie en vous donnant une phrase que j’ai vu sur la table d’un ami prêtre. C’était écrit en anglais : You are the only Gospel some people will ever read. Cela veut dire : Tu es le seul Évangile que certaines personnes liront jamais.

N’oublions pas la déclaration de Jésus : « Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux ». Que cette merveilleuse promesse de Jésus soit accomplie pour chacun de nous. 

Père Déo Thomas

X