Les dictons qui commencent cet Evangile sont de la sagesse humaine. Bien sûr, personne ne donne des perles aux cochons, ni des choses sacrées aux chiens. Quoique… Parfois, certains nous demandent si le chien peut être baptisé, s’il pourra ressusciter un jour. 
Non, les animaux ne sont pas à l’égal de l’Homme. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas les respecter. Mais ça veut dire qu’ils n’ont pas accès aux choses de DIeu. Ils ne sont pas aussi comblés que nous. Nous, nous pouvons connaître Dieu. Nous pouvons l’aimer. Eux, ne comprendront jamais qui est DIeu, et ne sont pas éternels. 
La porte étroite qui nous est indiquée nous rappelle que le chemin qui mène à DIeu n’est pas un long fleuve tranquille. Il est parsemé d’embûches.Il nous faut avancer sur ce chemin avec humilité et patience. Ne pas se décourager, espérer en Dieu qui nous guide et nous accompagne. Ne pas compter sur nos forces à nous, mais sur ses grâces à Lui. 
Ce qui est sacré est là pour nous aider sur ce chemin qui mène à Son amour. Cela doit nous mener à aimer. Aimer malgré notre faible capacité à aimer, aimer malgré les défauts que nous voyons sur ceux que nous devons aimer. Aimer de manière inconditionnelle, comme Dieu nous aime.
Avec l’assurance de mes prières,
Père Etienne Hache
X