Les textes de ce lundi nous  montrent le rayonnement d’une vie habitée par le Christ et le discernement dans la conduite de sa vie.

Le rayonnement d’une vie habitée par le Christ. C’est la figure d’Etienne dans la première lecture. Il argumente devant les opposants qui ne pensent qu’à le faire plier, il est inspiré par l’Esprit Saint qui, ici, est bien le Défenseur, le Paraclet. Il rayonne et personne ne peut lui opposer quoique  ce soit. Ses mots touchent le cœur de ses destinataires. Et c’est cela l’important.

Dans l’Évangile, nous sommes dans le fameux chapitre 6 de saint Jean qui es celui du pain de vie. Jésus vient de procéder à une multiplication des pains (et les destinataires se disent que manger sans travailler n’est pas si mal que cela ! ), puis il vient de marcher sur les eaux pour signifier qu’il est le maître des éléments et qu’il gagne contre la mort ( la mer étant le symbole du Royaume des morts, cf. Apocalypse 21 « la mer n’existera plus ») et voici qu’il va leur demander un acte de foi. Non pas le remercier pour le pain et le poisson donnés la veille mais avoir foi en lui, lui faire confiance. C’est ce que Jésus leur demande et nous dit. Avant de  demander un bienfait matériel, renouvelons notre confiance en Lui. C’est plus sûr.

Je termine avec, dans  notre diocèse, la fête de la Dédicace de notre Cathédrale. La consécration a été faite le 9 avril 1393 mais la fête fut fixée le 27 avril (date de la bénédiction du chœur en 1287) parce que le 9 avril serait toujours  en Carême. Saint Bénigne ne devint cathédrale que plus tard (puisque notre diocèse ne date que de 1731) mais nous avons plaisir de célébrer la dédicace de cette Église qui bien plus tard deviendra notre cathédrale.

Et surtout aujourd’hui où seront célébrées les funérailles du Chanoine Charles Trapet, originaire de Nuits St Georges, et , pour cette raison, j’ai accepté la demande de sa famille de m’y rendre. En effet j’ai bénéficié de ses talents d’éducateur au petit séminaire, de sa collaboration dans  son ministère de curé et de son amitié toujours.

Père Yves FROT

X