« Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom… » Le « nom » marque l’individualité d’une personne. Cela fait distinguer une personne de l’autre. Dans le langage biblique, le nom parle pour toute la personne. C’est pourquoi, lorsque nous sommes baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit », nous sommes insérés dans la vie et le mystère de la Très Sainte Trinité. Le nom invoque aussi la présence de cette personne. Au début de chaque prière chrétienne, nous invoquons la présence de Dieu Trinitaire en traçant le signe de la Croix : « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». D’ailleurs un des dix commandements nous demande de ne pas utiliser le nom du Seigneur pour le mal : « Tu ne prononceras pas à tort le nom du Seigneur, ton Dieu » (Ex 20, 7; Dt 5,11). 

Quand Jésus dit : « (…) je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné », il veut dire qu’il protège ses disciples « au nom » du Père. Il veut dire qu’il prend soin d’eux en la personne de Dieu, le Père et avec l’autorité de Dieu lui-même. Avec son retour au Père, il demande au Père de continuer à protéger ses disciples des dangers du monde et à les garder du péché.

Jésus laisse ses disciples conscients qu’ils subiront des épreuves. Mais dans ces épreuves, ils sont « sanctifiés », c’est-à-dire qu’ils sont mis à part pour la sainteté. Les disciples ne sont pas épargnés de souffrance à cause de leur foi en Jésus. Mais à travers des tribulations, ils seront sauvés.

Aujourd’hui par ce passage de l’évangile, Jésus nous a donné l’exemple de prier pour ses proches. Pour Jésus, c’était ses disciples. Alors vous, pour qui voulez-vous prier ? N’hésitez pas à répéter les mêmes mots de Jésus dans votre prière : « Père saint, garde les dans ton nom…» « garde les unis dans ton nom ». – Amen. 

Père Déo Thomas

X