La Prière d’ouverture en ce jour de la fête de la co-patronne de l’Europe, sainte Catherine de Sienne, nous enseigne comment elle a sanctifié sa vie. Dans cette prière, nous voyons deux choses pour lesquelles, elle a consacrées toute sa vie :

1. La contemplation de la Passion de Jésus,

2. Sa vocation de servir l’Eglise. Le seigneur a combler le coeur de sainte Catherine de l’amour divin par ces deux moyens de la contemplation et du service. 

Si nous voyons la vie de sainte Catherine, elle était remplie de phénomènes mystiques extraordinaires tels que des visions, des révélations, des extases et le mariage mystique avec Jésus. Elle était si unie au Christ dans sa passion qu’elle a reçu les stigmates (blessures du Christ) sur ses mains, ses pieds et son cœur. L’histoire de sa vie raconte qu’à l’origine, ses stigmates étaient visibles, mais elle a prié pour qu’ils ne soient pas vus par les autres, et sa prière a été exaucée. Cependant, à sa mort, les stigmates sont réapparus. 

Pour la médiation de notre journée, je vous propose d’écouter ses paroles que l’office des lecture nous propose aujourd’hui pour sa fête : « Toi, éternelle Trinité, tu es comme un océan profond : plus j’y cherche et plus je te trouve ; plus je trouve et plus je te cherche. Tu rassasies insatiablement notre âme car, dans ton abîme, tu rassasies l’âme de telle sorte qu’elle demeure indigente et affamée, parce qu’elle continue à souhaiter et à désirer te voir dans ta lumière, ô lumière, éternelle Trinité. »

Sainte Catherine de Sienne nous enseigne et prie pour nous de trouver notre accomplissement dans le service et la contemplation de Dieu, pour lui offrir toute notre vie, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.

Père Déo Thomas

X