Il nous faudrait un virus de bronze à élever au-dessus de nos têtes ! Si nous n’avions qu’à lever les yeux pour être sauvés, cela serait facile. Mais nous devons nous protéger.

Le serpent de bronze est une préfiguration de Jésus. Il a été élevé au-dessus du peuple, et le peuple n’avait qu’à lever les yeux pour être sauvés de la morsure des serpents. Jésus va être élevé au-dessus du monde, sur le bois de la croix, pour sauver le monde de la morsure du mal, pour sauver le monde du péché et de la mort.

Jésus est Dieu. Il nous le redit : «  Quand vous aurez élevé le fils de l’homme, vous comprendrez que moi, je suis. » Ce sont les mots que Dieu dit à Moïse au buisson ardent. Jésus se révèle aux hommes au moment de mourir sur la croix. Il nous redit que sa mission passe par ce signe de mort que nous célèbrerons la semaine prochaine. Il doit passer par la mort pour rejoindre notre humanité dans sa plus grande faiblesse, et la porter à Son Père, qui est aussi notre Père.

En ce temps d’épreuve, levons les yeux vers la croix, non par superstition, mais en y contemplant l’amour de Dieu pour nous, qui jamais ne faiblira.

P. Etienne Hache.

 

X