Comme nous l’avons déjà vu il y a quelques jours, il y a un paradoxe apparent :

Les premiers disciples suscitent la jalousie et se font expulser et en même temps, ils étaient remplis de joie et d’Esprit Saint.

Une chose retient mon attention ce matin : Paul et ses compagnons suivent les traces de Jésus :

  • Ils prêchent dans les synagogues, comme Jésus lui-même a pu le faire (cf. Lc 4, 16) ;
  • Ils ouvrent le Salut à toutes les Nations, comme Jésus, qui n’avait pas peur de s’approcher des païens ;
  • Ils secouent la poussière de la poussière de leur pieds, comme Jésus leur avait dit de faire à ceux qui ne recevaient pas la Parole (cf. Mt 10,14) ;
  • Ils sont persécutés, comme Jésus (ils seront tués d’ailleurs, en raison de leur Foi au Christ) ;
  • Enfin, ils vivent les Béatitudes : « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. (Mt 5, 11).

Cet Esprit qui ne leur enlève rien ni de leur zèle à annoncer l’Évangile ni de leur joie, leur vient du Christ lui-même.

C’est parce qu’ils sont remplis d’Esprit Saint, qu’ils font la volonté du Père. C’est parce qu’ils sont remplis d’Esprit Saint qu’ils peuvent traverser les difficultés et les contradictions dans la joie. C’est parce qu’ils sont remplis d’Esprit Saint qu’ils peuvent vivre les Béatitudes.

En effet, celui qui est habité de l’Esprit de Dieu ne fait pas son œuvre mais l’œuvre du Père, comme Jésus dit de lui-même dans l’Evangile.

Demandons la grâce d’être rempli de l’Esprit Saint, afin que nous puissions faire la volonté du Père et faire parvenir le Salut à toutes les Nations.

MG

X