Je vous avais promis des précisions concernant la reprise des activités à la suite du déconfinement. Nous n’avons pas plus de renseignements. Je vous partage la lettre que j’ai envoyée à diverses autorités lorsque j’ai su que certains sites rouvraient alors que nous n’avons pas encore le droit de célébrer. La voici :

« Je viens d’apprendre avec stupéfaction que le Mont Saint Michel rouvrait ses portes et que certains maires pourraient permettre à des touristes de s’allonger sur des plages !

C’est, pour moi et pour beaucoup de catholiques, littéralement scandaleux. Tout le monde sait que les ruelles du Mont Saint Michel sont infiniment plus larges que n’importe quelle nef d’église et que la tenue des touristes sur la plage est plus respectueuse que celle des fidèles lors d’un office !

Les catholiques sont peut-être une des catégories de français qui respecte le plus les règles et, comme le disait notre Président, en temps de guerre, ce sont TOUS les citoyens qui doivent faire un effort. Or, en autorisant ici et en continuant d’interdire là, c’est injuste et strictement incompréhensible quand ce n’est pas inique.

Je ne suis pas un extrémiste mais simplement un curé de paroisse appartenant à une famille qui a donné auparavant (et qui continue de le faire) des hommes qui, au nom de leur foi chrétienne pour la plupart et au titre du service de l’homme pour la totalité, ont servi la République et la Cité. Aussi je ne peux pas comprendre des mesures qui favorisent les uns et qui empêchent les autres de vivre. La vie humaine n’est pas seulement économique.

Je vous demande donc d’agir ou en continuant d’interdire pour tous ou en autorisant pour tous également. On est davantage en sécurité dans la Basilique Notre Dame (puisque nous avons mis les chaises en quinconce avec 2 mètres au minimum de distance) que dans la ruelle qui va de chez la Mère Poulard à l’abbatiale au Mont St Michel ou sur une plage d’Argelès !

J’espère que ma lettre trouvera un écho auprès de vous. Pour être tout à fait franc, je vous informe que j’en mets le contenu sur la feuille paroissiale et sur notre site et que je l’adresse, pour ampliation, à mon archevêque. »

Les lectures de ce dimanche mettent en valeur l’Esprit : dans la 1ère lecture l’Esprit achève l’initiation chrétienne ; c’est une petite Pentecôte et c’est ce que nous recevons à la Confirmation. L’Esprit dans la 2ème lecture nous fait vivre saintement et l’Esprit dans l’Évangile nous assiste comme un Père.

Alors puisons dans nos réserves spirituelles pour bien vivre cette étape de transition que nous sommes appelés à traverser.

Père Yves Frot

X