Nous ne sommes pas une communauté idéale, telle que la 1ère lecture nous le propose. Il y a du mouvement, ils se rassemblent, parlent et prient en groupe, se déplacent pour s’entraider et dialoguer. Nous ne pouvons pas faire tout cela à cause du confinement. Et pourtant nous sommes bien une communauté qui est unie malgré l’isolement, pas seulement grâce à notre site et au téléphone. La prière et l’attention aux autres sont plus importantes qu’auparavant.

Je voudrais vous donner quelques nouvelles. Vous entendez deux fois par jour les cloches de la basilique : le matin vers 9 heures pour rappeler la prière et le soir vers 20 heures pour remercier les soignants. C’est peu mais cela a au moins le mérite d’exister.

En ce qui concerne les célébrations de 1ère communion et de Profession de Foi, nous sommes dans le brouillard. Il y a au moins une certitude, ces quatre célébrations qui regroupent plus ou moins 150 personnes n’auront pas lieu aux dates prévues. Je pense que dans la prochaine feuille paroissiale, je serai en mesure de vous donner davantage de précisions.

Aujourd’hui nous sommes le dimanche de la Miséricorde. Nous avons bien besoin de mettre en valeur ce trait de Dieu. En ce temps insolite, que la Miséricorde divine nous aide à dépasser nos énervements, colères, gestes ou paroles qui peuvent blesser. 

Père Yves Frot

X