Avec consternation, j’ai appris la décision du gouvernement de limiter à 30 personnes le nombre de participants à l’Eucharistie. Cela s’appelle de la myopie, du non-respect de la parole donnée aux représentants des cultes, de la discrimination vis-à-vis d’une partie des Français. Un gouvernement franc-maçon et anticlérical (à l’image du petit père Combes) n’aurait pas donné d’autres lois.

Dire que je suis en colère est en dessous de la vérité : nous sommes méprisés et considérés comme des citoyens de seconde zone. Pourquoi 30 ? pourquoi pas 12 comme les Apôtres ?

Devant cette injustice flagrante (puisqu’on peut se promener à plus de 30 dans les stations de ski pour admirer les belles montagnes et être dans les supermarchés à plus de 500), voici ce que nous avons décidé de faire pour permettre aux catholiques de la paroisse de Beaune de bénéficier des Eucharisties :

  • Les messes de semaine (hors maisons de retraite) reprennent dans les lieux habituels (9h à la Basilique et 18h30 au Sanctuaire)
  • Pour ce weekend, nous célébrerons 15 messes dont voici la répartition :

Samedi 28 novembre

  • 18h à St Nicolas
  • 18h30 à Bligny les Beaune
  • 18h30 à Ste Marie la Blanche
  • 19h à la Chapelle St Dominique avec le Chemin Néocatéchuménal

Dimanche 29 novembre

  • 8h30 et 10h à la Chapelle de la Charité
  • 9h30 et 11h à St Nicolas
  • 9h30 et 11h à Notre Dame
  • 10h30 à Meursanges
  • 11h à Corcelles les Arts
  • 18h30 au Sanctuaire
  • 18h30 à Vignoles
  • 18h30 à Bligny les Beaune

Ces messes ne recevront que 30 personnes puisque, même si elle est injuste, c’est la loi.

Vous l’avez compris, je suis en colère et ce que le gouvernement ne mesure pas, c’est le fait que les catholiques sont des électeurs….

Alors si vous êtes opposés à cette mesure inique, n’hésitez pas à vous adresser à ceux qui votent ces lois et qui ont été élus.

J’espère que dans quelques semaines, le dispositif permettra que les Français ne soient pas divisés en deux : ceux qui, catholiques, n’ont aucun droit et les autres !

 

X